On est arrivé à la débauche, avec deux trois questions, deux trois vêtements, deux trois bières, histoire d’échanger avec le maitre des lieux.

Le lieu : un musée vivant dédié à la moto, où les œuvres d’art reposent soigneusement sur leurs béquilles, en attendant d’être testées, rafistolées, diagnostiquées, entretenues…

Au centre de tout ça, derrière le comptoir, Guillaume nous entraîne dans son univers. C’est celui d’un passionné, un artisan mécanicien, un historien, un entrepreneur, un directeur de musée, un baroudeur, un épris de liberté ; le chef d’orchestre d’un monde qu’il s’est lui-même crée.

Il a commencé il y a maintenant presque 2 ans. Après avoir tout plaqué dans son ancien job de commercial en automobile, il a repris ses études pour une année afin de créer son projet de café racer/garage moto.

Il est dans un club de motard, patron de restaurant, garagiste, gérant…il bosse et son cerveau tourne à plein régime, de jour comme de nuit…le repos, c’est un mot vaguement oublié pour lui.

Ah si, on a trouvé l’autre passion qui lui permet de continuer. C’est sa Caroline…mais ça, l’intimité s’en charge le mieux.

C’est quand on l’entend parler avec un client qu’on se rend compte de la passion de ces types : les ¾ du vocabulaire employé est inconnu pour nous, les expressions n’appartiennent qu’à eux…

Le plus intéressant quand on met les pieds dans ce lieu, c’est qu’à chaque fois qu’on porte le regard, une photo peut être prise. Allier l’esthétique au savoir-faire n’est pas chose facile. On est ici aux mains d’experts, avec une prise en charge que l’on pourrait volontiers comparer à celui d’un médecin.

2 parties dans l’atelier : la salle d’opération, où les belles attendent d’être remises en état, et la salle de réception, où comptoir et présentoir tiennent place haute. De beaux articles : des manteaux, casques, gants…sont sélectionnés par ses soins.

Ici, pas de motos à l’abandon, pas de pièces qui trainent, comme si tout avait un sens et que tout était soigneusement disposé pour former un tout.

On n’est pas dans l’esprit épuré scandinave, on est dans un lieu de vie, où les sièges de Cadillac forment un coin détente et où les 2 compères tentent de dialoguer avec un cône de chantier lorsque les belles grondent.

On comprend vite que tout ça n’est qu’une question de valeurs et d’état d’esprit, on en revient toujours là.

S’acharner à bosser pour avoir plus de liberté, être en dehors des clous, croire en ce que l’on fait, et tracer sa route.

Finalement, c’est l’Homme (ou la Femme) qui est derrière tout ça qui crée du sens. On se porte à s’enivrer d’un monde que l’on se construit soi-même pour avancer, toujours…et quand la création est si bien faite, on tire notre chapeau à Guillaume et on lui souhaite bonne continuation.

Interview Flash

Liberté: moto

Livre: nous rêvions juste de liberté

Nuit: jour

Musique: Led Zeppelin

Valeur: honneur

Amour: Caroline

Passion: moto

Ville: Bordeaux

Travail: trop!

Culture: française

Drogue: cannabis

Moto: 7

Campagne: enfance

Vêtement: jean

Femme: Caroline

Religion: moto

Élément: terre

Sport: rugby

Artiste: Edouard Baer

Facebook: et alors?

Sécurité: santé

Étude: la vie

Expérience: la mort

Instagram: pfff

Vertu: bienviellance

Argent: ce n’est pas un problème

Vacances: lac

Habitude: fumeur

Symbole: Coluche

Alcool: bière

Océan : nuit

Espace: vaste

Mort: expérience

Star: Lucchini

Fin: commencement

Merci à Guillaume de nous avoir ouvert les portes de son Univers.

L’Atelier M:
10 rue Yvon Mansencal
33140 Villenave-d’ornon
05 56 29 14 47